Passer directement au contenu

Interface Cultures Kunstuniversität Linz

Biographie

Salma Aly

Salma Aly (Le Caire, Égypte) est une artiste et designer. Elle a obtenu une licence en design graphique à l'université américaine du Caire, en Égypte. Elle poursuit actuellement son master dans le département Interface Cultures à la Kunstuniversität Linz, en Autriche. L'exploration artistique de Salma porte sur un large éventail de thèmes, avec un accent particulier sur l'étude des domaines tangibles et intangibles par le biais de l'art interactif. Son travail explore l'intersection des mondes analogiques et numériques, les interfaces et la fabrication d'outils, et explore des thèmes tels que la Culture et l'Identité, les Sens et les Emotions, l'Espace et l'Immersion, l'Abstraction, ainsi que l'Art du Glitch et l'Intervention. Le travail de Salma a été exposé dans des festivals d'arts des nouveaux médias, notamment Ars Electronica Festival et Cairotronica.

Alex Fallica

Alex Fallica (Lecce, *1998) est artiste numérique, producteurice artistique, élève du Master Interface Cultures à la Kunstuniversität de Linz (AT) et collabore, depuis 2021, avec le studio d'art multimédia Tokonoma, basé à Milan.
Axée sur l'art vidéo, l'IA, l'installation et l'interactivité, sa recherche expérimentale se concentre sur les aspects socio-anthropologiques de la nature humaine, avec un intérêt profond pour la violence en tant que phénomène physique et psychologique. Alex fait également partie du duo artistique et curatorial MAalex.
Ses dernières expositions incluent le Festival Ars Electronica 2023, Linz (AT), le Festival Speculum Artium, Trbovlje (SLO), le Festival Pixxelpoint 2023, Nova Gorica (SLO), Recto VRso 2024, Laval (FR).

Simon Hehl

Simon Hehl est un artiste, chercheur et médiateur culturel européen qui étudie actuellement les médias temporels à l'université des arts de Linz. Dans ses projets, il tente de remettre en question différentes normes en repensant la forme et le contenu des médias.

Martina Pizzigoni (elle / iel)

Martina Pizzigoni (Italie, *1998) est artiste multimédia. Iel a obtenu une licence en technologies artistiques des nouveaux médias à l'Académie des beaux-arts de Venise, avec une période d'études à la TU - Technological University Dublin. En 2021, iel obtenu une maîtrise en gestion de projets culturels à l'Università Cattolica et au Politecnico di Milano. Sa pratique artistique se concentre sur la création d'expériences interactives, tandis que l'intérêt principal de sa recherche est le contexte dans lequel nous vivons, avec les implications sociales et anthropologiques qui caractérisent notre société dominée par le numérique. Iel suit actuellement le programme MA Interface Culture à la Kunstuniversität Linz (AT) et fait partie du duo d'artistes et de commissaires MAalex. Parmi ses dernières expositions : le festival Ars Electronica 2023, Linz (AT), le festival Speculum Artium, Trbovlje (SLO), le festival Pixxelpoint 2023, Nova Gorica (SLO) et le festival Recto VRso 2024, Laval (FR).

Sofia Talanti

Sofia Talanti est un·e artiste numérique et designer 3D italien·ne basé·e à Linz, en Autriche. En 2018, iel a obtenu un diplôme en sculpture à l'Académie des beaux-arts de Carrare et a travaillé comme assistant·e pour l'artiste Rob Voerman aux Pays-Bas. En 2019, iel a obtenu un master en conception d'expositions à l'Institut pour l'art et la restauration du Palazzo Spinelli à Florence. Iel étudie actuellement au master Interface Cultures à l'Université d'art et de design de Linz.
Iel a récemment participé au festival Ars Electronica 2023, à Linz, en Autriche, et a été sélectionné·e pour la catégorie vidéo du concours « Artefici del nostro Tempo » organisé par la ville de Venise. Iel expose dans divers programmes numériques et expositions physiques en Italie et en Europe : ses dernières expositions comprennent Queer Pandemia, organisée par Ultraqueer, Base, Milano - ReA ! Art Fair, Fabbrica del Vapore, Milano - TALES, organisée par MiDi Motori Digitali, Daste Bergamo.

Emma Silvana Tripaldi (elle)

Emma Silvana Tripaldi est une artiste et une conceptrice visuelle originaire de Florence (IT) et basée à Linz (AT). Elle est titulaire d'un diplôme en design graphique et multimédia et est actuellement étudiante dans le programme de master Interface Cultures à la Kunstuniversität Linz. Son travail couvre les médias numériques, le son et l'art de l'installation, afin d'explorer les interactions et les relations entre les humains, la nature et la technologie. Son travail a été présenté au festival Ars Electronica (AT), au festival Speculum Artium (SI) et au festival WIP (CY).

Interface Cultures 

Le programme de master Interface Cultures de l'Université des arts de Linz enseigne dans le domaine de l'art médiatique/numérique, de l'art interactif, de la conception d'interfaces et des pratiques participatives à l'intersection de l'art et du design, de la technologie et de la recherche artistique.

Le contenu du programme de master est le suivant :

  • Enseignement sur l'art interactif et les technologies d'interface ;
  • Recherche sur les aspects culturels de l'interface et du design d'interaction ;
  • Focus sur les développements artistiques actuels dans le contexte des données critiques et des technologies de l'information durables ;
  • Soutien au développement de prototypes conceptuels et pratiques.

Outre les compétences méthodologiques, conceptuelles et technologiques, le programme de master offre un soutien au développement de projets artistiques indépendants situés entre les mondes physique et virtuel. Qu'il s'agisse d'un objet, d'une performance ou d'un environnement immersif, les étudiants sont accompagnés depuis l'idée artistique jusqu'à la présentation et la coopération avec diverses institutions, partenaires de recherche internationaux et entreprises.

Kunstuniversität Linz 

L'université des arts de Linz va se distinguer sur le plan artistique, créatif et académique en tant que lieu de réflexion libre, courageuse et visionnaire et en tant que zone d'expérimentation critique. Avec l'objectif clair d'une croissance qualitative et quantitative, l'université s'engage sur quatre points d'intérêt qui définissent son profil : l'art contemporain et au-delà, les cultures post-numériques, la conception durable et critique, la recherche et l'éducation transformatrices. Ces quatre points forts sont le prolongement des trois piliers précédents du profil de l'Université des arts de Linz. Ils soulignent les normes élevées de l'université et sa détermination à agir dans une perspective d'avenir et à adapter ses contenus et ses ressources pour relever les défis sociaux/sociétaux, écologiques et technologiques de la mondialisation et de la transformation numérique. 

Manuela Naveau

Univ. Prof. in Mag.a 

Manuela Naveau, PhD (*Linz/AT) est professeur d'université, commissaire indépendante et chercheuse dans le domaine de l'art. Pendant près de 18 ans, elle a travaillé en tant que responsable d'Ars Electronica Export, commissaire d'exposition et a développé le département Ars Electronica Export avec le directeur artistique Gerfried Stocker, qu'elle a dirigé sur le plan opérationnel depuis sa création. Depuis 2020, Manuela Naveau est professeur d'université pour les données critiques au Département Interface Cultures / Institute of Media de l'Université des arts de Linz, qu'elle dirige depuis février 2023 et a initié le groupe de recherche sur les données critiques depuis lors. Auparavant, elle a occupé des postes d'enseignement à l'Université Paris Lodron de Salzbourg, à l'Université du Danube de Krems, entre autres, et a été invitée en tant que professeur invité à l'Université technique de Vienne (Future.Lab). Sa monographie « Crowd and Art - Kunst und Partizipation im Internet » a été publiée par transcript Verlag, Allemagne. Le livre est basé sur sa thèse, pour laquelle elle a reçu le prix d'excellence du ministère fédéral des sciences, de la recherche et de l'économie.